Barcelona World : le compte à rebours commence

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Barcelona World, le mega complexe qui augmentera le renom de la capitale catalane ouvrira ses portes en 2016. La réalisation du projet commencera en 2014 selon les propos de Xavier Adsera, le directeur du projet au cours de la conférence du 18 septembre dernier qui s’est tenu à l’école de commerce Esade à Barcelone.
Une ouverture avant Eurovegas
Un terrain a été déjà trouvé pour la réalisation du méga projet. Il se trouve à proximité du parc d’attractions Port Aventure, un centre de loisirs de la Costa Dorada  localisé à 100 km du centre-ville de Barcelone. BCN Wold accueillera ses premiers visiteurs en 2016 bien avant qu’Eurovegas ouvre ses portes. Il aura donc une grande avance sur son adversaire madrilène qui se trouve encore au milieu des débats concernant l’interdiction de fumer dans les casinos espagnols.
La première présentation du projet date du mois de septembre 2012. Elle a été faite par le gouvernement catalan et le magnat de l’affaire Enrique Bañuelos après que le milliardaire Sheldon de Las Vegas Sands a pris la décision de se charger de l’essentiel du financement du complexe Eurovegas de Madrid et autre casino en ligne.
Le méga complexe comportera 6 ressorts de 900 hectares et représente un investissement initial de 900 millions d’euros et 20 000 emplois. Chaque ressort constitue un symbole de chaque continent (Europe, Amérique du Nord, Amérique du Sud, Afrique et Océanie) et comportera des restaurants, des hôtels et un casino. Il sera disposé en bordure d’une avenue entourée de commerces de luxe. Un centre de conférence internationale sera également présent sur les lieux.
Les Chinois sont les principales cibles
Selon l’un des hauts responsables du projet, les casinos constitueront l’un des plus importants noyaux du méga complexe. Ils représenteront 10 % des recettes du lieu. Les activités des jeux ciblent notamment les Chinois fortunés qui, eux, n’ont rien à faire des plages ou des terrains de golf. Et les initiateurs du projet semblent avoir raison. En 2020, il y aura 100 millions de richissimes Chinois. Pour attirer plusieurs d’entre eux, il faut un mégacomplexe comportant à la fois des casinos comme ParisVegas casino, des centres culturels et des boutiques de luxe.
Deux grands groupes vont financer le projet : Melco Crown Entertainment et Melia Hotels International. Le premier est propriétaire du Crown Casino de Macao et d’un ressort de quatre tours City of Dreams situés dans la même ville. À sa tête se trouve la famille Ho, un des plus grands adversaires de Sheldon Andelson, le principal investisseur du projet Eurovegas. La chaîne hôtelière Melia Hotels International, elle, dispose déjà de 350 hôtels dans le monde.
Des conditions fiscales souples, mais…
Pour attirer des capitaux chinois vers le projet, les hauts dirigeants du projet se sont arrangés avec les membres de l’exécutif et du parlement locaux pour obtenir l’adoption d’une loi assouplissant les conditions fiscales pour les casinos terrestre et casino en ligne. Cette loi verra le jour au plus tard dans quelques semaines. Mais une chose pourrait entraîner la réticence des investisseurs chinois : la demande d’indépendance de la Catalogne. Eh oui, si la région devient indépendante, y investir pourrait être plus difficile, notamment à cause de la monnaie (qui ne sera plus l’Euro) et des changements juridiques.

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »